Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
aquarellement votre

découvrez mes aquarelles, mes tutoriels, mes coups de coeur lecture et artistes et autres envies de partage....Céline Castaingt-T.

pouring???

quelques explications suite à la vidéo d'hier utilisant la technique du pouring.

"pouring " ??? qu'est ce donc???
"pouring" voulant dire verser....vous allez comprendre pourquoi.
c'est une technique que j'ai découverte par le biais du livre "Fill your watercolors with nature's light" de Roland Roycraft ( ce livre est en anglais, mais on comprend bien le principe).
Cette technique est dénommée aussi "peinture indirecte", car en fait, on va remplir ce qu'il y a autour du sujet.
Le principe :
- Au départ il faut faire un dessin précis.
- On protège tout ce qui doit rester lumineux (neige, éléments clairs, personnages, feuillage....) avec du drawing gum, c'est une énorme partie du travail qui doit être précise et minutieuse.
- On prépare les couleurs primaires : jaune, rouge et bleu dans des petits gobelets ou depuis la palette, ces couleurs doivent être liquides (ces couleurs peuvent varier suivant votre sujet bien sur).
- on vient verser d'abord la couleur la plus claire, on le laisse se diffuser.... (ici certains vont laisser sécher entre chaque couleur, d'autres non voir vidéo ci-dessous)
- ensuite on verse les autres couleurs au fur et à mesure.
- laisser sécher, soit on repose du DG pour une nouvelle "partie versement des couleurs" soit on retire le DG.
- avec un pinceau vous pourrez finir votre tableau en colorant les éléments qui le nécessitent....
voici deux vidéos pour vous donner d'autres idées

attention cette technique ne doit pas être confondue avec la technique du pouring avec l'acrylique que l'on a vu apparaître un peu partout, cela permet de créer des tableaux colorés assez rapidement. cette technique a un coté amusant.

voici des vidéos pour vous donner des explications

dans tous les cas quelque soit le medium utilisé, ce ne sont pas des techniques où l'on économise la peinture....

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
coucou je tenterait bien un essai mais avec de l'aquarelle c'est moins sûr de réussir si ce n'est pas sécher le mélange doit se faire très vite ....... et comment gérer ..... as-tu essayé ....
bonne semaine bises
Répondre
E
Bonsoir Céline. Ces vidéos sont intéressantes pour découvrir cette technique. Bonne soirée et bisous
Répondre
M
Très intéressant, Merci
Répondre
A
Je découvre pour l'aquarelle et pour l'acrylique.
2 techniques sensiblement identiques. mais avec des rendus totalement différents.
L'aquarelle demande plus de travail et de minutie.

Bises Céline Aimée
Répondre
L
C'est passionnant toutes ces techniques mais comme pour toutes, il faut beaucoup de travail et d'années de pratique pour bien les maitriser.
Bises et bon WE
Répondre
M
Je connaissais Céline le pouring avec de l'acrylique . Son coté ludique me plait .Par contre je découvre le pouring de la première vidéo .
Bisous bonne soirée !
Répondre
M
Je connaissais Céline le pouring avec de l'acrylique . Son coté ludique me plait .Par contre je découvre le pouring de la première vidéo .
Bisous bonne soirée !
Répondre
R
Une approche qui ne doit pas être facile a exécuter pour un novice mais c'es beau. Bisous
Répondre
L
Ouh je me vois bien incapable de tenter l'expérience, c'est vraiment minutieux et très technique !
Merci pour ce beau billet documenté Céline, gros bisous.
Lylou
Répondre
C
moi qui ne sais déjà pas dessiner là tu m'a perdue en cours d'explications LOLLLLL
quel travail bravo vraiment
belle journée
bisous
patricia
Répondre
C
Merci, Céline. Quelques remarques personnelles : c'est une technique très intéressante, que j'ai déjà testée. Une des difficultés est la pose de la gomme à masquer, d'autant plus technique que l'on va multiplier le nombre de passes et que le fluide est pâteux. Autre difficulté : l'élimination de cette gomme à masquer quand on a terminé. Très difficile de ne rien arracher. J'ajouterai que la multiplication des passes très humides entraine souvent la déformation du papier et la formation de poches qui concentrent la couleur (avec des effets involontaires, mais parfois très sympas!). Pour limiter cette déformation du papier, je trempe carrément ma feuille dans l'eau (pour les grands formats, dans une baignoire... Jamais testé avec une douche !.. :-), l'étale à plat sur une plaque de bois ou de plastique et fixe les bords du papier encore détrempé avec du kraft adhésif, puis je laisse sécher pour avec une feuille très tendue sur son support et qui se déformera moins quand on la remouillera.... Voilà ! Qui d'autre aurait de l'expérience à partager ? Tiens, j'ai une question complémentaire : j'utilise de la gomme à masquer classique, mais je la trouve un peu trop pâteuse pour certaines utilisations. Un(e) des aminautes de Céline aurait-il l'expérience d'un produit plus fluide ou d'une façon de la diluer ?.... Merci Célinede nous offrir cette "tribune" dééchange. Bises et bonne journée
Répondre
M
Je n'ai jamais essayé cette technique
Répondre
N
bonjour Céline,
wouah c'est du travail qui vaut la peine.
Passe un bon week-end, gros bisous
Nadine
Répondre
E
merci, Celine, très intéressant, mais sans doute bien compliqué en aquarelle - en acrylique, les pros font des réalisations déco spectaculaires - j'ai un peu essayé et voilà ce que ça a donné http://emmabarbouille.eklablog.com/cosmos-a200527074
Mais il faut un équipement de protection assez contraignant - merci encore, et belle journée !
Répondre
P
Merci beaucoup Céline pour le temps que tu prends à nous donner des explications.
Tu sais combien j'admire ton savoir faire !
Bonne fin de semaine. Bises
Répondre
C
Merci, Céline. Quelques remarques personnelles : c'est une technique très intéressante, que j'ai déjà testée. Une des difficultés est la pose de la gomme à masquer, d'autant plus technique que l'on va multiplier le nombre de passes et que le fluide est pâteux. Autre difficulté : l'élimination de cette gomme à masquer quand on a terminé. Très difficile de ne rien arracher. J'ajouterai que la multiplication des passes très humides entraine souvent la déformation du papier et la formation de poches qui concentrent la couleur (avec des effets involontaires, mais parfois très sympas!). Pour limiter cette déformation du papier, je trempe carrément ma feuille dans l'eau (pour les grands formats, dans une baignoire... Jamais testé avec une douche !.. :-), l'étale à plat sur une plaque de bois ou de plastique et fixe les bords du papier encore détrempé avec du kraft adhésif, puis je laisse sécher pour avec une feuille très tendue sur son support et qui se déformera moins quand on la remouillera.... Voilà ! Qui d'autre aurait de l'expérience à partager ? Tiens, j'ai une question complémentaire : j'utilise de la gomme à masquer classique, mais je la trouve un peu trop pâteuse pour certaines utilisations. Un(e) des aminautes de Céline aurait-il l'expérience d'un produit plus fluide ou d'une façon de la diluer ?.... Merci Célinede nous offrir cette "tribune" dééchange. Bises et bonne journée
Répondre
E
Très intéressant ces explications , je vais regarder vais à nouveau !
Belle journée, bises Céline
Répondre
D
merci beaucoup CELINE pour une explication détaillee de cette technique Pouri,ng
bises
Répondre
P
J'adore le résultat sur la dernière vidéo. Trop envie d'essayer !
Répondre
Z
Une page très complète concernant cette technique, des vidéos intéressantes, et tes explications très claires. Merci Céline... Bises et bon vendredi
Répondre